Créations sonores au lycée Agricampus

 

Les mardi et mercredi 2 et 3 février dernier, six élèves du lycée Agricampus ont accueilli Stéphane Burié, un des intervenants et membre de Tandem, pour un atelier de création sonore sur mesure.

 

Durant une journée entière puis une matinée, les jeunes ont pu découvrir plusieurs aspects de la musique assistée par ordinateur, et devenir des compositeurs de musique électro. Stéphane leur a d’abord présenté le logiciel Ableton, et guidé pour l’assemblage de sons et d’effets, avant de leur proposer de partir à la chasse aux bruits.

 

En effet, équipé de micros et d’enregistreurs, le groupe s’est baladé dans les espaces extérieurs du lycée pour faire résonner les matériaux, les arbustes, leurs voix et leurs rires. Chacun a pu s’essayer à la création, à l’enregistrement de ses sons, pour ensuite les intégrer à une nouvelle création sur le logiciel.

 

Puis, pour donner suite à la proposition de l’intervenant d’enregistrer leurs voix et des paroles, certains élèves ont pris l’initiative de raper des textes d’artistes, parfois en freestyle ! Toujours soucieux de progresser et de découvrir toutes les possibilités de la mao, les lycéens ont vite partagé leur progression et leurs choix d’effets entre eux et avec l’intervenant. Les conseils réguliers de ce dernier, et le soutien de leur professeure, également présente, les ont encouragés à faire écouter leurs compositions individuelles. Au terme de cette expérience, les six élèves ont bien sur gardé ces compositions, et certaines seront même utilisées pour être diffusées dans les haut-parleurs lors des récréations.

Une découverte des percussions urbaines à Bormes-les-Mimosas – Février 2021

 

Pendant les vacances scolaires du 22 au 25 février, le centre aéré de la ville de Bormes-les-Mimosas a accueilli Frank Durand pour un atelier de percussions urbaines. Chaque matin, durant deux heures à la salle polyvalente de la COMMUNE, ont raisonné multiples percussions et les rires du groupe des dix jeunes adolescents. Notre intervenant leur a présenté les atouts de la musique rythmique, que l’on peut jouer sur tous les objets que l’on trouve, en plus des instruments amenés : djembés, derbouka, cajons, caisses claires, maracas, baguettes. Au fil des exercices, Frank a guidé les jeunes ; ils ont gagné en confiance et réalisé des battles, des jeux de phrases et réponses rythmiques avec leurs camarades. Ils ont également pu échanger sur leurs influences et goûts musicaux pour y trouver de l’inspiration.

 

Très enjoués, ces percussionnistes en herbe ont ramené des objets de chez eux comme des ballons, des bols, des cuillères en bois, et ont exploré le paysage sonore de l’infrastructure extérieure comme les grilles métalliques. Lors de la dernière matinée, ils ont réalisé un petit spectacle mis en scène avec une des animatrices et l’intervenant, et l’ont présenté sous le soleil aux autres enfants du centre. Chacune et chacun a pu ainsi apprendre à jouer une suite de rythmes, et s’exprimer librement individuellement autant qu’ensemble.