Fabrique Electro au collège Joliot Curie

Initiée par la SACEM et coordonnée par Tandem, La Fabrique Électro est organisée depuis 2 ans sur la Métropole Toulonnaise. Pour l’année scolaire 2019/2020, c’est une classe de 5ème du collège Joliot Curie de Carqueiranne qui a bénéficié de ce dispositif pédagogique et musical !

 

Le projet consiste à faire intervenir un artiste professionnel choisi par l’association dans une classe de jeunes collégiens afin de produire ensemble une création musicale originale. Les ateliers ont permis aux élèves d’aborder différents aspects de la création de Musique Assistée par Ordinateur : basse, rythmique, mélodie, effets… Les jeunes ont pu se laisser aller à transcrire leurs émotions et leur sensibilité artistique grâce à la MAO et de se préparer à jouer leur musique en live.

 

 

Divisés en quatre groupes, ils ont co-produit avec Martin Baudu des compositions électro qu’ils ont joué lors d’un concert le 4 février dans l’auditorium de leur collège. Ils ont partagé la scène avec le groupe No Quantize, dans lequel Martin est musicien, et ont pu donc découvrir leur intervenant sur scène. Famille, amis et équipe pédagogique étaient invités à assister à cette jolie restitution.

 

 

Restez connectés, une vidéo reportage du projet arrive bientôt !

(Merci aux élèves de la licence CVCA pour leur participation !)

Concert Pédagogique Rock : nouvelle équipe, nouvelle formule!

En 2020, on recommence mais on modifie un peu la recette ! Le concert pédagogique rock accueille de nouveaux intervenants : Martin Baudu, Jules et Jeanne Carrion.

La relève est donc assurée et ensemble, ils proposent un projet basé sur l’histoire du rock. Les prémices blues de Robert Johnson des années 1910 à l’origine du rock‘n’roll d’Elvis, retraçant les pas des Beatles au Royaume-Unis jusqu’à Janis Joplin à Woodstock. Les élèves seront invités à participer en chantant et à intervenir lors de questions/réponses. Ce concert pédagogique est un moment de découverte et de partage musical. Les intervenants présentent ce projet en mêlant live, temps de paroles et déroulé historique appuyé par des vidéos et des photos.

 

Et vous, quels symboles du rock ‘n’roll écoutez-vous encore aujourd’hui ?

 

 

Rencontre avec les 3 artistes en 4 questions

 

· Comment vous-êtes-vous rencontrés ?

 

Jeanne : Jules c’est mon frère et j’ai rencontré Martin il y a quelques années parce que c’est un ami de mon frère, ils se connaissent depuis un moment. On s’est rencontré il y a 3 ou 4 ans en faisant de la musique.
Martin : Et Jules, on avait deux groupes et on a joué un soir ensemble à Nice et il a explosé la cymbale de mon batteur de l’époque et […] il a marché dessus.
Jules : Oui et puis on a fait beaucoup de musique au fur et mesure des années avec Martin et ensuite on a intégré Jeanne. Et maintenant, on vit en collocation tous les deux.

 

· Si on vous parle de rock, vous pensez à quoi ?

 

Jeanne : Moi je pense à des concerts et surtout à la liberté, à la scène.
Martin : Moi je pense à toute l’influence culturelle et en fait, même social que ce mouvement a eu sur les dernières décennies.
Jules : Je pensais plutôt au concert également et puis à la liberté que ça peut nous apporter en termes d’interprétation, de penser et liberté physique aussi. Moi j’étais batteur de rock aussi pendant un moment et c’était bien de pouvoir taper sur des cymbales très fort dans des villes différentes tous les soirs.

 

· Un artiste et ou une chanson qui représente le rock’n’roll ?

 

Jeanne: Queens Of The Stone Age – 3’s & 7’s.
Martin: Pour moi un groupe représentatif du rock’n’roll se serait un morceau des Rolling Stones, des Led Zeppelins ou des Beatles mais sinon un groupe de rock qui me touche particulièrement, je dirais Radiohead.
Jules : Je dirais un truc récent, un truc qui représente bien le rock aujourd’hui, un groupe comme King Gizzard & The Lizard Wizard ou Thee Oh Sees qui sont des groupes appréciables à voir en concert et qui représente bien le rock en 2020.

 

· Pour vous, quelle est la portée du concert pédagogique sur les jeunes ?

 

Jeanne : Je pense que ça peut leur donner envie d’en écouter et pourquoi pas d’en faire. Nous, on joue tous les instruments qu’il y a sur scène chacun notre tour et je pense que ça peut leur donner envie de faire pareil.
Martin : Comme on le dit, le rock est un mélange ; il y a pleins de sous genres comme le psychédélique, folk, alternatif. Ce qui peut être intéressant pour eux, c’est que la musique qu’ils écoutent aujourd’hui est complètement liée à ce mélange. Les artistes de rock travaillent avec des artistes de R&B, pop, électronique…
Jules : Tout est très ouvert avec les réseaux sociaux et on peut devenir « quelqu’un » avec 100 000 followers en 3 mois et c’est extrêmement simple de faire en sorte que notre voix ait de la portée. La révolution rock’n’roll a fait qu’aujourd’hui on peut plus facilement choisir comment s’habiller, comment s’exprimer. C’est ça qu’ils doivent assimiler.