acheter sa place

QUÉ FA? NELICK + MAKALA + WILKO & NDY

** ANNULÉ **
Oméga Live

Concert GRATUIT - dans la limite des places disponibles

NELICK

Dans ce contexte de crise sanitaire et compte tenu des mesures en vigueur nous nous voyons dans l’obligation d’annuler un certain nombre de nos concerts prévus cet automne. À trois semaines de notre festival RADE SIDE et après avoir étudié toutes les possibilités que nous avions il a fallu nous rendre à l’évidence : le festival RADE SIDE jouera cette année en VERSION RÉDUITE.
Le concert Qué Fa? Makala + Nelick + Wilko & Ndy initialement prévu le 17 octobre à l'Oméga Live est annulé.

À l’aise quand il s’agit de kicker comme de rapper sur les productions les plus actuelles, Nelick aka "Kiwi Bunny" fait partie de cette génération de rappeur·euse·s à avoir pris avec malice le bon de la old et de la new school. Plus qu’un genre, c’est un univers à part qu’amène Nelick. Des sonorités tantôt cloud, tantôt groovy, et une plume travaillée, lui permettent de se balader sur les rives d’un rap féroce et donjuanesque. C’est un flirt flegmatique mais enivré que le parisien offre désormais à l’oreille de qui sera prêt à tomber dans ses filets. Du haut de ses 22 ans, Nelick est un diamant déjà poli, prêt à briller grâce à une lumière qui s’intensifie un peu plus à chacune de ses sorties

MAKALA

L’heure du changement approche...
Deux ans de méditation, de création et de travail. 21 chansons. Une philosophie simple. Un univers métaphorique. De nombreux egos mis au service d’un album : Radio Suicide.
La tête sur terre, les pieds sur la lune, Makala fait partie des nouveaux guides.
“Pas de message pour la jeunesse, j’ai Radio Suicide pour qu’ils renaissent”.
Comprendre Radio Suicide aide à se connaître, et se connaître aide à comprendre Makala. Sa confiance augmente sans cesse et lui permet d’être plus exigeant, plus déterminé et donc plus libre.

WILKO & NDY

Le duo Wilko & Ndy est issu de la scène rap marseillaise. Les textes astucieux et les beats entre hip-hop, pop et electro donnent au projet une impulsion singulière.
Si les deux frères racontent leurs déboires, les aspirations d’une époque désabusée, ils le font avec subtilité et distance. Ils abordent des questions et enjeux propres à leur génération, parlent de quotidien, de routine, d’espoirs, d’envie ou d’inertie, d’amour et de désamour.