GENERAL ELEKTRIKS

 

GENERAL ELEKTRIKS + BLEU CANYON

 

SAMEDI 18 MARS – 21H00
La Croisée des Arts – St Maximin

 

Tarifs : Carte Tandem 13€ | Réduit : 15€ | Plein 18€

 

 

GENERAL ELEKTRIKS (Electro Soul)

Treize ans déjà que Hervé Salters chahute les théories de la relativité musicale en même temps qu’il agite les foules. Paradoxal, génialement, ce conteur électrique a fait des itinérances – géographiques comme musicales – une affaire d’explorations. To Be A Stranger, quatrième étoile à porter à son veston d’amiral, prend ainsi le contrepied de son prédécesseur.
To Be A Stranger explore la condition de l’être, jusqu’au néant. “The Man Who Unraveled” flirte avec la fable, dans le prolongement d’une anecdote vécue : convoqué par les services d’immigration américains, Hervé se rend compte qu’il lui est quasiment impossible d’y laisser ses empreintes… “Un phénomène apparemment classique pour les musiciens qui jouent des claviers. Les doigts se polissent, au point que les empreintes s’effacent. Je suis parti de là pour raconter l’histoire d’un type dont les lignes de la main disparaissent, et qu’à la fin les gens ne voient plus”.

Ecrit, arrangé et réalisé par Hervé, To Be A Stranger hisse les couleurs d’une electro-soul personnelle et pointue, d’un univers nuancé où il fait bon se perdre. « Je continue à penser en termes d’album, avec une série de chansons qui fonctionnent ensemble, explique en substance son créateur. J’aime l’idée que le tout fasse sens au final, même si au départ l’impulsion est de faire naitre un maximum d’idées ».

 
 
 

 
 
BLEU CANYON (Electro Pop) – Première partie
 

Une vague, une plage hors saison, un air désuet qui traîne au loin, un carrousel et le sucre fleur-bleue des adolescents.
Un peu comme un paysage qu’on contemple du dehors.
Dépêche Mode, les néons des années 80, des strass, et des radio-réveils ; des souvenirs dont on ne sait plus très bien de quelle vie ils remontent.

Et puis une faille, un défaut électronique qui ouvre une brèche.
La vitesse du message, la lumière d’un écran, le vide dessous.
Des nuits blanches, penchés à la fenêtre des grandes capitales.
Moderat, Kavinski au volant, et des autoroutes désertes comme des pistes d’atterrissage.

Bleu Canyon, prend des virages dont on ne connait pas encore la fin
Mais le début c’est leur premier EP, en mars 2017

 

Musique : Charlie Maurin / Vincent Bérenger
Lyrics : Eloïse Mercier

 

 
 
 
Une co-réalisation avec le Conseil Général du Var, le service Politique de la ville de St Maximin et Tandem.
Points de vente : Tandem et Croisée des arts